Ce perpétuel besoin d’effervescence

C’est venu d’une réflexion de mon mec, un soir où je lui annonçais que j’avais rendez-vous avec le comité de parents d’élèves : « mais comment fais-tu ? Tu n’en as pas assez de tout ce qu’il faut déjà faire dans la journée ? ».

Il n’avait pas tort. Je venais à peine de rentrer, partie depuis le matin à 07h30 et je n’allais me poser qu’une demi-heure avant de repartir. Et force était de constater que cette énergie débordante s’appliquait à pas mal d’autres domaines : la vie de famille, les copains, le blog, l’écriture d’un roman, la couture, le tricot, la cuisine, les travaux….

Alors je me suis demandé : mais, d’où vient ce besoin d’effervescence ? 

Source : Pinterest

Source : Pinterest

Il me permet de me sentir en vie. C’est bizarre, n’est-ce pas ? Mais je découvre tellement de choses, notamment sur la toile, que j’ai envie de les réaliser tant qu’il est encore temps. Pas de les mettre de côté en me disant que je le ferai plus tard, parce qu’alors je sais pertinemment que jamais je ne les ferai. Et puis les fois où je ne fais rien, je dois avouer que je culpabilise en pensant à tout ce que j’ai envie de réaliser.

Je sais que c’est fatiguant, que je joue avec le feu (il me suffit de regarder ma cicatrice à l’arcade pour me souvenir de mon malaise vagal) mais j’ai besoin de me sentir vivante. Peut être aussi parce que cette jeune femme croisée à un goûter d’enfants ne pourra plus voir son fils grandir sur Terre. Elle le regarde maintenant d’en haut et je suis bien placée pour savoir que les malheurs n’arrivent pas qu’aux autres.

Tant que je le peux, je veux croquer la vie ; profiter de cette bonne santé, du bonheur et surtout, faire que ça bouge autour de moi.

Belle journée à vous, je suis réellement ravie de vous retrouver par ici.

Publicités

Une réflexion sur “Ce perpétuel besoin d’effervescence

  1. alameresi dit :

    Aaaah ce que je comprends ce besoin, chez moi il est très périodique, je peux être 1 an en effervescence puis plus rien, hiberner pendant 3 mois…
    J’avoue aimer ce besoin de faire et de vivre toujours plus, j’ai besoin de ça pour avancer.
    Penses juste à appuyer sur pause périodiquement, ça permet de tout mettre en ordre dans sa tête (et dans son corps un peu)!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s